On’

Coupe du Monde 2018 : tour d'horizon des équipes qualifiées

En s’imposant 2-0 en barrage retour face à la Nouvelle-Zélande mercredi, le Pérou rejoint la liste des équipes qui participeront au mondial de foot 2018. L’équipe de Russie ne jouait pas sa place car son pays est hôte de la Coupe du Monde. Retour sur les 31 autres pays qualifiés, mais également sur les grands […]

En s’imposant 2-0 en barrage retour face à la Nouvelle-Zélande mercredi, le Pérou rejoint la liste des équipes qui participeront au mondial de foot 2018. L’équipe de Russie ne jouait pas sa place car son pays est hôte de la Coupe du Monde. Retour sur les 31 autres pays qualifiés, mais également sur les grands absents de la compétition.

Les pays qui avaient eu un bon parcours en Coupe du Monde 2014

Excepté les Pays-Bas, tous les quarts-de-finalistes de la Coupe du Monde 2014 au Brésil seront présents en Russie. On retrouvera donc l’Allemagne, championne en titre, qui s’est qualifiée à la tête du Groupe C de la zone Europe. Finaliste de l’époque, l’Argentine de Lionel Messi a eu des difficultés à se qualifier mais sera bien présente en Russie. Deux équipes ayant atteint les huitièmes de finale en 2014 ont également décroché leur ticket pour la Coupe du Monde : le Nigeria (Groupe B zone Afrique) et le Mexique (zone Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes). L’Uruguay réalise lui aussi une bonne performance en finissant deuxième de la zone Amérique du Sud, derrière le Brésil.

En effet, la Seleção, demi-finaliste de « son » mondial a réalisé des matchs prometteurs. La France et la Belgique finissent en tête de leur groupe et s’assurent ainsi la qualification. Le Costa Rica, qui s’était arrêté en quarts de finale en 2014, se qualifie en prenant la deuxième place de la zone Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes. La Colombie fait un peu moins bien en finissant quatrième de la zone Amérique du Sud. Mais le plus mauvais élève reste la Suisse qui a eu besoin de passer en barrages pour s’assurer une place dans la Coupe du Monde à venir.

Les pays qui reviennent en Coupe du Monde, après avoir brillé en coupes continentales

Certains pays retrouvent le chemin de la compétition mondiale après une longue absence à la suite de bonnes performances continentales. C’est le cas de quatre sélections de la zone Afrique qui ont toutes fini à la tête de leur groupe de qualification. L’Egypte a pris la tête du Groupe E de la zone alors qu’elle était finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) cet hiver. Elle retrouve la Coupe du Monde après 27 ans d’absence. Le Maroc, qui a disputé son dernier match de Coupe du Monde en 1998 a été quart-de-finaliste de la CAN.

Ayant fini à la même place mais après une absence plus brève le temps de trois Coupes du Monde, la Tunisie fait également son grand retour. Idem pour le Sénégal qui termine à la tête du Groupe D de la zone. Le Pérou retrouve lui-aussi la compétition, alors que sa dernière participation datait de 1982, à l’issu des barrages. Pour la zone Europe, la Pologne, quart-de-finaliste de l’Euro 2016, finit première de son groupe (Groupe E) alors que sa dernière participation remontait à 2006.

Les retours plus inattendus et les petits nouveaux

Alors qu’ils n’ont pas eu de résultats européens satisfaisants récents, la Serbie et le Danemark parviennent cependant à se qualifier. La première a terminé en tête de son groupe tandis que le deuxième a dû passer par les barrages. De plus, la Coupe du Monde accueillera deux nouveaux pays en 2018. Le premier, l’Islande, qui avait atteint les quarts de finale de l’Euro, a dominé le Groupe I de la zone Europe. Le Panama fait également son entrée en finissant troisième de la zone Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes.

Les pays qui sont de retour à un bon niveau

Le Portugal, qui n’avait pas dépassé le premier tour de la Coupe du Monde 2014, a depuis remporté l’Euro 2016. Il s’est donc qualifié pour la Coupe du Monde à venir en finissant premier du Groupe B de la zone Europe, grâce à son goal average supérieur à celui de la Suisse. L’Espagne n’avait également pas brillé lors des dernières compétition internationales. Pourtant, depuis quelques mois, la Roja semble s’être reprise et est l’une des équipes les plus prometteuses. Enfin, l’Australie, malgré une qualification en barrages, peut, après sa victoire en Coupe d’Asie en 2015, espérer dépasser le premier tour de la compétition.

Les pays qui se sont qualifiés mais qui devront lutter pour dépasser les premiers tour

Enfin, parmi les qualifiés, d’autres pays devront tenter de résister face aux puissances européennes, africaines et sud-américaines, favorites de la compétition. C’est le cas de l’Angleterre, qui continue de susciter le doute malgré une place à la tête de son groupe. L’Iran et le Japon finissent également en tête des classements de leurs zones. Ils sont respectivement suivis de l’Arabie Saoudite et de la Corée du Sud. La Croatie et la Suède se qualifient elles-aussi, toutes deux en passant par les barrages de la zone Europe.

Les pays que l’on ne verra pas jouer

Certains pays emblématiques de la compétition n’ont cependant pas réussi à se qualifier. C’est le cas de l’Italie, quatre fois championne du monde. Elle a échoué en barrages face à la Suède, lors du dernier match de la carrière de son célèbre gardien, Gianluigi Buffon. Les Pays-Bas, qui jouaient dans le groupe de la France, ne sont pas, non plus, parvenus à finir en tête du groupe, ni même à atteindre les barrages. Le Chili, malgré sa victoire en Copa America en 2016 et sa finale en Coupe de Confédérations en 2017 ne sera pas présent en Russie en 2018. C’est également le cas de l’Autriche, de la Côte d’Ivoire, de l’Algérie ou encore des Etats-Unis.

Rendez-vous le 14 juin 2018 pour le début de la Coupe du Monde en Russie !

crédit photo : 20 minutes

Léna Trichet

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .