/* Chargement de la feuille du style du theme parent */ add_action( 'wp_enqueue_scripts', 'wpchild_enqueue_styles' ); function wpchild_enqueue_styles(){ //wp_enqueue_style( 'aniki-default-style', get_template_directory_uri() . '/style.css' ); wp_enqueue_style( 'bootstrap', get_template_directory_uri() . '-aniki/assets/css/bootstrap-grid.min.css' ); } /* Bloquer accès aux non-admins */ function wpc_block_dashboard() { $file = basename($_SERVER['PHP_SELF']); if (is_user_logged_in() && is_admin() && !current_user_can('publish_posts') && $file != 'admin-ajax.php') { wp_redirect( home_url() ); exit(); } } add_action('init', 'wpc_block_dashboard'); add_action('wp_logout','auto_redirect_after_logout'); function auto_redirect_after_logout(){ wp_redirect( home_url() ); exit(); } function wpse_setup_theme() { add_theme_support( 'post-thumbnails' ); add_image_size( 'a-demain', 298, 421, true ); add_image_size( 'partenaire', 300, 300, true ); } add_action( 'after_setup_theme', 'wpse_setup_theme' ); function prefix_category_title( $title ) { if ( is_category() ) { $title = single_cat_title( '', false ); } return $title; } add_filter( 'get_the_archive_title', 'prefix_category_title' ); // Create Shortcode a-demain // Shortcode: [a-demain] function create_ademain_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( 'type' => 'a-demain', ), $atts, 'a-demain' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/a-demain'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'a-demain', 'create_ademain_shortcode' ); // Create Shortcode postshome // Shortcode: [postshome] function create_postshome_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( ), $atts, 'postshome' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/postshome'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'postshome', 'create_postshome_shortcode' ); // Create Shortcode partenaires // Shortcode: [partenaires] function create_partenaires_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( ), $atts, 'partenaires' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/partenaires'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'partenaires', 'create_partenaires_shortcode' ); include_once ( get_template_directory() . '-aniki/core/custom-post-type.php' ); Le végétarisme: une toute nouvelle mode en Europe
On’

Végétarisme : La tendance européenne

Le végétarisme n’est plus simplement une tendance mais est devenu un vrai mouvement de société. Il a d’ailleurs son propre salon, le « Veggie World » qui en 2016 s’est tenu dans dans 8 villes européennes. Il figure même depuis 2015 dans le Larousse. Mais savons-nous réellement ce qui se cache derrière les termes végétarisme, […]

Le végétarisme n’est plus simplement une tendance mais est devenu un vrai mouvement de société. Il a d’ailleurs son propre salon, le « Veggie World » qui en 2016 s’est tenu dans dans 8 villes européennes. Il figure même depuis 2015 dans le Larousse. Mais savons-nous réellement ce qui se cache derrière les termes végétarisme, végétalisme et véganisme ? Analyse d’un nouveau mouvement social.

Qui ne s’est jamais demandé « mais bon sang, quelle différence ? » entre ces différents types de mangeurs de salade ? Qui n’a jamais confondu l’un avec l’autre et froissé un de ceux qui ignorent le cri de la patate qui bout ? On fait le point sur les différentes tendances.

Etre végétarien qu’est-ce que c’est ?

C’est le fait de retirer de son alimentation toutes les chairs animales (viandes rouges, blanches, poisson et fruits de mer). Mais on continue à consommer des œufs, des produits laitiers et du miel.

Mais s’arrêter là serait bien trop simple ! Parmi les végétariens eux-mêmes existent diverses tendances : les pesco-végétariens et les flexitariens. Tandis que les premiers ne bannissent pas les produits marins (poissons, fruits de mer et crustacés) de leur régime, les autres s’autorisent à consommer de la chair animale lorsqu’ils sont invités. La politesse avant tout !

En général, on devient végétarien soit pour dénoncer la maltraitance animale dans les abattoirs, soit par écologisme, soit pour maigrir. Cependant, il faut savoir qu’un régime végétarien peut s’avérer aussi calorique qu’un régime carné. Il suffit d’éviter les carences en ne consommant pas uniquement des fruits et des légumes.

Etre végétalien qu’est-ce que c’est ?

C’est le fait de ne consommer que des produits issus du monde végétal. Cela veut dire que l’on supprime toute la nourriture provenant directement ou indirectement d’un animal. On bannit alors les produits laitiers, les œufs et même le miel ! (Oui, les abeilles sont des animaux).

Etre vegan qu’est-ce que c’est ?

C’est le cran supérieur. Ce n’est plus un régime alimentaire, mais un mode de vie. On cherche à exclure l’exploitation, la souffrance et la cruauté envers les animaux en général. Ainsi, quelqu’un de vegan ne porte ni laine, ni cuir, ni plumes, n’utilise pas de produits cosmétiques testés sur des animaux, ne va ni au cirque ni au zoo. Souvent, un végétalien est aussi vegan. On fait les choses jusqu’au bout.

Les pays en tête du végétarisme

Parmi les tendances citées précédemment, c’est le végétarisme qui est le plus pratiqué en Europe. Les champions européens sont les Allemands et les Italiens avec respectivement 8 et 6 millions de convertis.

L’Allemagne, en tête de classement avec ses 8 millions de végétariens (soit 9% de sa population) s’adapte à ces nouvelles modes. Berlin elle-même possède un grand nombre de végétariens, majoritairement issus d’une population relativement jeune et cosmopolite. On recense notamment dans la capitale allemande plus de 300 restaurants végétariens et vegans. De quoi combler n’importe quel ami des animaux.

Etre végétarien en Italie c’est fréquent. La ville de Turin est très impliquée dans le mouvement du végétarisme grâce à sa nouvelle maire qui souhaite que sa ville devienne végétarienne. Pour son équipe municipale le tournant vers l’alimentation végétarienne et végétalienne doit contribuer à préserver l’environnement, améliorer la santé des habitants et participer au bien-être animal. Dans cette ville, le mouvement Slow food est bien implanté. Mais que désigne ce terme barbare ? Le slow food est un mouvement qui refuse la standardisation alimentaire, mais qui a pour volonté de respecter l’environnement et qui privilégie les produits provenant de petits producteurs locaux. Retour à l’essentiel !

En France, on est moins bons. Seulement 3% de la population a choisi ce régime en 2014, soit 1 800 000 personnes. Cependant, 10% des français envisageraient de se convertir. Comme on dit, le dire c’est bien, mais le faire c’est mieux !

Exemples et conseils pour bien gérer son végétarisme

La mode du végétarisme est telle que les grandes marques se lancent dans la préparation et la commercialisation de produits destinés aux végétariens. Par exemple la célèbre firme multinationale Mc Donald’s a commercialisé le 10 octobre le premier burger végétarien le « Grand Veggie » pour satisfaire le plus grand nombre. Ce burger confirme bien que le fait d’être végétarien ne veut pas forcément dire que l’on ne grossit pas. Ce burger est plus gras, plus sucré et plus salé que le Big Mac, il contient 50% de calories en plus soit 763 kcal contre 503 kcal pour le Big Mac. En Italie, on l’appelle « Mc Veggie », ce burger classique dans lequel le steak haché est remplacé par une galette de courgettes, d’aubergines et de poivron grillé. En Norvège, on se régale à coups de « Mc Spice », un burger 100% vegan.

Malgré les efforts commerciaux du fast-food pour séduire les végétariens, l’association animaliste PETA dénonce le l’immense business de maltraitance animale qui se cache derrière le sourire de l’emblématique clown rouge et jaune. Un site web a même été créé pour dénoncer la maltraitance animale chez Mc Donald’s : www.mccruelty.com.

Face à la montée en puissance du végétarisme, les professionnels de la santé s’intéressent à ce phénomène. Quelques conseils du nutritionniste Arnaud Cocaul : « Il faut choisir des produits avec des listes d’ingrédients courtes, privilégier les produits bruts, il faut éviter des produits trop riches en eau et en sel, ne pas consommer plus de 2 produits industriels destinés aux végétariens par semaine et pour conclure ne pas oublier de compenser les carences par des compléments alimentaires ».

Pour suivre les conseils du nutritionniste, les dépenses d’un végétarien s’avèrent plus élevées que celles d’un omnivore. Enfin, il faut savoir où acheter.

crédit photo : twitter Mc Donalds

1 commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .