On’

Donald Trump momentanément privé de twitter

Jeudi soir, aux alentours de 19h heure locale, le compte Twitter officiel de Donald Trump a été supprimé. À l’origine de cet incident, un employé du réseau social sur le départ. Il aura fallu 11 minutes pour remettre le compte en ligne. 11 minutes qui ont permis de nombreuses réactions de toute part. 404 not […]

Jeudi soir, aux alentours de 19h heure locale, le compte Twitter officiel de Donald Trump a été supprimé. À l’origine de cet incident, un employé du réseau social sur le départ.

Il aura fallu 11 minutes pour remettre le compte en ligne. 11 minutes qui ont permis de nombreuses réactions de toute part.

404 not found

En début de soirée, les 41,7 millions d’abonnés du président des Etats-Unis ont pu avoir une surprise : le compte officiel de Donald Trump n’existait plus. De là eu lieu une déferlante de réactions. Certaines amusées, d’autres plus retenues. L’incompréhension est alors la principale pensée des utilisateurs du réseau. Que s’est-il passé ? Donald Trump est un pourtant habitué des tweets.

Avant de devenir le président de l’une de la plus puissante nation du monde, il fut producteur de téléréalité. Les shows télévisés dans lesquels il était figurant lui permirent d’être connu par les Etats-Uniens. Twitter était alors pour lui un outil de travail indispensable. Il ne s’en sépara pas lors de la campagne présidentielle et encore aujourd’hui, il reste très actif. C’est un peu sa marque de fabrique, son activité aussi accrue sur les réseaux lui permet de se distinguer de ses prédécesseurs. Son compte représente la communication directe entre lui et le peuple américain.

Simple blague ou action de plus grande visée ?

Le compte officiel de Twitter est le premier à avoir informé de qui venait la faute. Aux premiers abords, ils pensèrent à une « human error » puis se corrigèrent pour dire que cela venait de l’un de leur « customer support employee » qui, pour son dernier jour, a pris l’initiative de supprimer le compte de l’une des grandes influences de Twitter. Le compte central du réseau annonça par la suite qu’ils allaient enquêter plus en détail. On ne sait cependant pas l’identité, l’âge ou le sexe de ce travailleur.

La réaction de Trump quant à elle, ne se fit qu’au petit matin. Il qualifia l’homme accusé de « rogue employee », c’est-à-dire un « employé dévoyé ». Il ajoute que le but premier de cette personne était d’avoir un impact, une grande action. Ce qui fut en effet plutôt une réussite à la vue des nombreuses réactions venant de toute part. Le président ne s’est cependant pas arrêté de tweeter, la vie a repris son cours. Après son tweet d’information sur ce qui s’est passé, il a commenté l’intervention du FBI dans l’attaque de Manhattan qui a eu lieu mardi soir et sur la politique Clinton.
Le règne de Trump sur Twitter n’est donc pas fini.

Crédit photo : French almanar

Rédigé par : Laura Blairet et Caroline Renaudeau

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .