On’Media

Israël-Palestine : quand les femmes marchent pour la Paix

Des femmes se mobilisent pour trouver une solution alternative au conflit israélo-palestinien en organisant notamment de grandes marches pour la paix

Le conflit israélo-palestinien, qui dure depuis près de 70 ans et l’absence de perspective d’accords de paix, a mené récemment les femmes de la région à s’élever contre ces échecs. Musulmanes, juives, chrétiennes, athées, ou autre se retrouvent dans un concept simple : l’exigence de la Paix.

Pour ce faire, elles ont créé un mouvement apolitique qu’elles ont appelé Woman wage peace. On les voit défiler par milliers (photo), avec un code couleur blanc, symbole de la paix. Elles ont même rédigé une chanson et son clip, une partie en arabe et l’autre en hébreu : « Prayer of the Mothers » de Yael Deckelbaum.

Elles expliquent, photos d’elles au parlement israélien à l’appui, dans leurs tweets, que : « Women Wage Peace because no one will do it for us. There’s no time to lose. For us & future generations: we will bring a diplomatic agreement » : Les femmes paient la paix car personne ne le fera pour nous. Il n’y a pas de temps à perdre. Pour nous et pour les générations futures : nous amènerons un accord diplomatique.

Sur leur site web, elles expliquent pourquoi leur mouvement est un mouvement féminin et féministe : « L’engagement des femmes dans la vie publique et politique crée des processus de dialogue et d’entente efficaces. Depuis ces quinze dernières années, des femmes se sont engagées avec succès dans des processus de paix de différentes régions du monde. ». Leur page de présentation du mouvement, elle, se termine avec cette phrase qui, depuis l’arrivée de Trump au pouvoir, a fait résonner les voix jusque dans les manifestations géantes de femmes notamment aux Etats-Unis, mais également partout à travers le monde :

«Nous soulignons l’importance du rôle des femmes dans la prévention et le règlement des conflits et dans la consolidation de la paix. Nous réaffirmons notre engagement en faveur de l’application effective et intégrale de la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité. Nous soulignons aussi qu’il importe que toute action visant à maintenir et promouvoir la paix et la sécurité tienne compte des impératifs de l’égalité des sexes et offre aux femmes les chances d’une participation pleine et égale, et qu’il est nécessaire d’accroître la participation des femmes aux décisions à tous les niveaux.» – Déclaration du Sommet mondial des Nations Unies, septembre 2005, paragraphe 116.

Et pourtant, de ces manifestations monstre de femmes en Israël et en Palestine, personne n’en entend parler. A croire que la Paix est devenue le bisounours de la gauche, à croire qu’elle n’est plus ni vendeuse ni possible. Et pourtant, les femmes ne lâcheront rien. Elles sont bien décidées à faire pression sur les deux gouvernements pour qu’ils renégocient des accords de paix.

La cofondatrice du mouvement, d’origine franco-tunisienne, s’appelle Marie-Lyne Smadja. Elle explique dans Le Monde que la phase suivante [de ces manifestations], consistera à « créer un lobby de femmes pour la paix » ; et, en ces temps de réarmement de tous les pays comme le résume si bien Gobatchev avec cette phrase : « Le monde se prépare pour la guerre » ; nous avons intérêt, femmes de tous bords politiques, de toutes nationalités, cultures et spiritualités, à suivre cette voie.

Leur site web, sur lequel on peut faire un don : http://womenwagepeace.org.il/en/donate/
Leur Facebook : https://www.facebook.com/WomenWagePeace/?fref=ts
Leur Twitter : https://twitter.com/WomenWagePeace

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media