On’

Antonio Guterres, Rohingyas et marée noire… La Semaine en bref #26

TURQUIE : l’attentat de la boîte de nuit a été revendiqué par Daesh et le terroriste identifié Le groupe autoproclamé Etat Islamique (EI) a revendiqué le 2 janvier, l’attentat commis dans une boite de nuit d’Istanbul le soir de la Saint-Sylvestre. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Daech a confirmé l’acte d’un « soldat […]

TURQUIE : l’attentat de la boîte de nuit a été revendiqué par Daesh et le terroriste identifié

Le groupe autoproclamé Etat Islamique (EI) a revendiqué le 2 janvier, l’attentat commis dans une boite de nuit d’Istanbul le soir de la Saint-Sylvestre. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Daech a confirmé l’acte d’un « soldat héroïque du califat” dans la capitale turque. Mercredi, les autorités ont identifié l’auteur des attentats et en ont diffusé des photos et des vidéos, sans pour autant dévoiler son identité. Ce dernier se serait installé en Turquie en novembre avec sa famille. Il est toujours en fuite. De plus, le pays a été touché par une seconde attaque. Une voiture piégée a explosé à Izmir. Deux des trois auteurs ont été abattus par la police, le dernier a pris la fuite.

ONU : Antonio Guterres remplace Ban Ki Moon comme nouveau secrétaire général

Le 1er janvier 2017, le portugais António Guterres a pris la place du sud-coréen Ban Ki-moon à la tête de l’ONU. Élu à l’unanimité le 6 octobre 2016, António Guterres incarne les espoirs d’un changement de méthodologie à la tête des Nations Unies. Ayant exercé le poste de Haut-Commissaire de l’ONU aux réfugiés (HCR) de 2005 à 2015, beaucoup voient en lui l’incarnation d’une ONU plus dynamique. En effet António Guterres hérite de lourds dossiers sur lesquels les Nations Unies ont été inefficaces pour l’instant tels que la guerre en Syrie ou le sort des Rohingyas.  Il avait également été premier ministre socialiste du Portugal de 1995 à 2002.

BIRMANIE : la vidéo du passage à tabac de Rohingyas provoque un tollé

La persécution des Rohingyas a été une nouvelle fois prouvée dans une vidéo. Cette vidéo de quelques minutes montre tout d’abord de jeunes hommes marchant dans un village, des policiers en uniformes s’approchent et commencent à leur donner des coups de pieds et à leurs frapper derrière la nuque. Postée sur les réseaux sociaux, cette vidéo a rapidement fait un tollé international. Le gouvernement birman a indiqué qu’il allait lancer une enquête ; trois officiers auraient déjà été placés en détention. En décembre dernier, un collectif de lauréats du Prix Nobel de la Paix avaient appelé l’ONU à se saisir du dossier de la persécution des Rohingyas, en accusant notamment la Birmanie de mener une campagne génocidaire contre cette minorité musulmane. Mais ce 4 janvier, la commission gouvernementale birmane chargée d’enquêter sur ces exactions a réfuté toute ressemblance à un génocide.

ISRAËL : Benyamin Nétanyahou accusé de corruption

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a été entendu par la police le 2 janvier à propos d’une affaire de corruption. Il aurait accepté des cadeaux de la part de deux hommes d’affaires, l’un israélien et un autre étranger.  En fonction depuis 2009, le premier ministre, qui est soupçonné depuis juin 2016, a rejeté ces accusations. Son prédécesseur, Ehud Olmert, a démissionné en 2008 et a été condamné à 19 mois de prison pour avoir accepté des pots de vin.

PRIMAIRE DE LA GAUCHE : Valls, Peillon, Hamon, Montebourg et Pinel dévoilent leurs programmes

Cette semaine, la plupart des candidats à la Primaire de la Gauche ont dévoilé leurs programmes. Manuel Valls entend augmenter le pouvoir d’achat tout en baissant les impôts pour les classes moyennes et modestes. Au niveau de la jeunesse, il envisage d’investir un milliard d’euros dans les universités et de créer un service obligatoire de 6 mois pour les jeunes. Il compte également limiter le 49.3, qu’il avait lui-même utilisé, aux lois budgétaires. Et au niveau européen, il appelle à une « refondation de l’Europe ».

Vincent Peillon a un programme majoritairement axé sur l’Union Européenne. En reconnaissant les difficultés de prendre des décisions à 27, il propose que l’UE soit focalisée uniquement sur les questions monétaires. Il souhaite « construire ensemble un New Deal européen », en prévoyant une harmonisation fiscale et l’adaptation des normes sociales relatives au travail.

Benoît Hamon entend également renforcer la coopération européenne mais sous l’angle sécuritaire. Il envisage la mutualisation des services de renseignements, la création d’une agence de renseignement européenne et des brigades bi-nationales. En termes de politique intérieure, il souhaite créer un revenu universel, financé par un nouveau prélèvement sur le patrimoine. Et il compte légaliser le cannabis pour lutter contre son trafic

Arnaud Montebourg présente lui un programme économique ambitieux, en voulant mettre en oeuvre un grand plan d’investissement de 120 milliards d’euros pour les infrastructures et la transition énergétique. Il promet également de taxer les superprofits des banques, ce qui devrait rapporter 5 milliards d’euros par an. Et il se présente lui-même comme en « opposition avec la politique monétariste de la zone euro ».

Sylvia Pinel a quant à elle dévoilé un programme très social avec la légalisation du cannabis, l’accès à la procréation médicalement assistée, la reconnaissance du droit de mourir dans la dignité et le droit de vote aux étrangers.

Au niveau de la sécurité tous les candidats plaident pour une augmentation des effectifs des forces de l’ordre.

HAÏTI : un président est élu après un an de crise électorale

Jovenel Moïse a été élu démocratiquement président, a confirmé le conseil électoral ce mardi 3 janvier. Cette décision met fin à un an et demi de crise. Le premier scrutin s’était déroulé en octobre 2015 où le chef du parti haïtien Tèt Kale (PHTK) est arrivé en tête. Cependant il a été annulé à cause de nombreuses fraudes et oppositions. Jocelerme Privert a été désigné président par intérim par le Parlement et le vote a été reporté au 20 novembre 2016. Le nouveau président prendra fonction le 7 février 2017.

ETATS-UNIS : fusillade dans un aéroport de Floride

Vers 13 heures (heure locale) un homme a ouvert le feu dans l’aéroport de Fort Lauderdale, ce vendredi 6 janvier, faisant au moins cinq morts et huit blessés. L’auteur s’est rendu sans histoire. Selon un sénateur de Floride, il s’agirait d’un dénommé Esteban Santiago, un jeune homme âgé de 26 ans, ancien militaire. La piste terroriste n’a pas encore été écartée. Le président fraîchement élu, Donald Trump, a réagi sur Twitter en envoyant ses prières aux familles touchées.

ETATS-UNIS : les services de renseignements américains confirment l’implication de la Russie dans le piratage des élections

Le président du service des renseignements américains et le chef de la NSA ont été entendus par le Sénat, ce jeudi 5 janvier, sur l’affaire du piratage des élections américaines. Les deux hommes ont affirmé l’ingérence de Moscou dans les élections présidentielles de novembre. De hauts responsables russes auraient autorisés le vol de données des démocrates. La Russie nie toutes ces accusations. Quant au nouveau président, Donald Trump, auditionné ce vendredi, a avoué quelques piratages à l’encontre de son adversaire mais a réfuté farouchement la thèse de l’influence russe sur les élections.

ENVIRONNEMENT : une marée noire entre Malaisie et Singapour

300 tonnes de pétrole se sont déversées dans les eaux malaisiennes et singapouriennes. Cette marée noire est survenue mercredi 4 janvier selon les autorités locales. Cette catastrophe écologique est due à la collision de deux navires dans un port très fréquenté. Il s’agit du port de Pasir Gudang, à Johor un état situé au sud de la Malaisie et juste au nord de Singapour. Des deux navires entrés en collisions, l’un portait un pavillon de Singapour et l’autre un pavillon de Gibraltar. Les autorités de Singapour ont déployé 12 bateaux anti-pollution afin de contenir la marée noire.

HISTOIRE : la réédition de Mein Kampf connaît un large succès

La réédition de Mein Kampf en Allemagne fait un véritable succès. En un an, le livre s’est déjà vendu à 85 000 exemplaires, des chiffres inattendus pour l’éditeur. En janvier 2016, lorsque le livre est tombé dans le domaine public, l’Institut d’histoire contemporaine de Munich (IfZ) a fait paraître une réédition augmentée de l’ouvrage, tiré à 4 000 exemplaires. Mais devant la demande, l’IfZ a été contraint de rééditer plusieurs fois l’ouvrage, qui en est actuellement à sa sixième édition en seulement un an. Le pamphlet antisémite d’Adolf Hitler n’est pas vendu tel quel, il a fait l’objet d’une édition augmentée et enrichie de 3 500 annotations critiques et autres notes historiques et explicatives, par l’historien allemand Christian Hartmann.

Article rédigé par Marie Mougin et Gaelle Kabongo 

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .