On’

Un Noël pas comme les autres

Certains étudiants s’apprêtent à vivre un réveillon un peu particulier. Sorb’on a été à leur rencontre.

Métro-boulot-cadeau. Telle pourrait être la journée type de certains étudiants de Paris 3 à la veille de Noël et du retour dans le cocon familial. Mais pour d’autres, il s’agit de passer cette année un Noël pas comme les autres.

Les yeux cernés mais la mine un peu plus détendue, Andrea s’empresse de sortir de l’amphithéâtre où vient d’avoir lieu le dernier partiel de sa L3 Lettres Modernes. Pas le temps de s’attarder dans les couloirs de Paris 3, elle doit rentrer au plus vite faire ses valises et acheter ses cadeaux de Noël. « En vrai, ce sont plus les cadeaux qui m’inquiètent, parce qu’honnêtement, concernant mes affaires, je n’ai presque qu’un maillot à prendre ! », s’écrit-elle avec un sourire malicieux. Un maillot en plein hiver ? Il se trouve qu’Andrea s’apprête à passer Noël au soleil, en rentrant retrouver sa famille au Cameroun. Un Noël qui s’annonce donc quelque peu atypique.

Pour Viknesh, qui a débuté en septembre sa licence d’Information-Communication à la Sorbonne Nouvelle, ce Noël-ci va rimer avec Coimbatore, une des plus grandes villes d’Inde du Sud. Et c’est une grande première pour ce jeune étudiant qui se voit devenir un jour journaliste sportif : s’il lui est déjà arriver de passer quelques vacances en Inde, il n’y a jamais passé un seul Noël. « Depuis ma naissance, j’ai toujours vécu en France. Je retourne parfois en Inde pour y voir de la famille — mes parents sont originaires d’Inde du Sud — mais là je vais y passer les fêtes », explique-t-il. Un Noël qui s’annonce bien loin des traditions françaises, un peu trop loin d’ailleurs pour Viknesh : « Je pense que je serai déçu. En France c’est tellement festif, je ne vois pas la même atmosphère ici. Il y a rien qui laisse penser que Noël arrive ! À part quelques décorations dans les grandes villes … ». Alors fêter Noël une deuxième fois, de retour à Paris, en janvier ? Pourquoi pas, ne serait-ce que pour « manger du foie gras et du saumon fumé ».

Joyeux Noël et bonne santé !

Chemise et nœud-papillon ou jean-baskets ? Le Noël d’Alexandre, 23ans et également étudiant en Information-Communication à Paris 3, ce sera … en blouse ! En effet, depuis maintenant quatre ans, Alexandre est brancardier de nuit … Le temps qu’il aurait pu passer en famille, il a décidé de le consacrer à des patients qu’il faut transférer d’un service à l’autre ou amener passer des examens. Pour le meilleur et pour le pire « Parfois, j’aimerais faire autre chose, car c’est un boulot dur physiquement, à cause de la distance parcourue, du rythme de nuit, mais également psychologiquement » raconte le jeune homme. « Un fois, j’ai même fait 72 heures sans dormir en enchaînant cours à la fac et hôpital ! Je suis arrivé le vendredi matin cramé en cours avec deux cafés à la main : inutile, j’ai dormi ».

Mais avant de servir de gagne-pain pour payer ses études et sa vie étudiante, travailler dans un hôpital reste une belle expérience humaine, avec d’un côté un personnel qui tente d’être souriant et qui s’entraide, et de l’autre la souffrance des patients, la fatigue, l’impatience des malades. Ce qui n’empêche pas Alexandre de garder sa bonne humeur : « Pour les Noël précédents, il m’est arrivé de venir avec un bonnet de Père-Noël. Mais j’ai assez vite compris que même déguisé, ça ne changerait rien ». Noël ou pas Noël, la mission reste la même : « Quand on se retrouve à 3 heures du matin à devoir descendre un patient décédé en chambre mortuaire, on essaie juste de faire au mieux ». Mais pas question de faire l’impasse sur le réveillon : Alexandre peut compter sur son équipe de brancardiers pour se rattraper un peu, quand le calme revient dans les urgences au milieu de la nuit. Et couper la poire en deux avec ses proches : « Je me suis rattrapé en passant le Nouvel An avec eux ! ».

Et la magie de Noël peut tout autant opérer et de belles choses arrivent aussi à l’hôpital, comme la naissance d’un enfant. Un moment déjà très spécial, qui à Noël reste aussi un très beau … cadeau !

Alexandra Segond

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .