On’

Attaques de Bruxelles ou quand les réseaux sociaux s'emballent…

Comme après les attaques du 13 novembre, les réseaux sociaux ont vu les hashtags #BrusselsAttacks, puis #PrayForBelgium gagner rapidement en viralité. Des messages de solidarité le plus souvent venus de toute l’Europe occidentale, mais parfois d’ailleurs… On s’en souvient tous, lors des tragiques attentats de Paris de 13 novembre dernier, Facebook avait mis en place […]

Comme après les attaques du 13 novembre, les réseaux sociaux ont vu les hashtags #BrusselsAttacks, puis #PrayForBelgium gagner rapidement en viralité. Des messages de solidarité le plus souvent venus de toute l’Europe occidentale, mais parfois d’ailleurs…

On s’en souvient tous, lors des tragiques attentats de Paris de 13 novembre dernier, Facebook avait mis en place son « Safety Check » afin de pouvoir rassurer ses amis et sa famille. L’outil détecte les utilisateurs de Facebook susceptibles d’être dans la zone affectée et leur propose dès leur connexion à la plateforme de cliquer sur un bouton pour indiquer s’ils sont « en sécurité ». Une notification est ensuite envoyée à tous leurs contacts. Rien de mieux et d’aussi rapide pour rassurer son entourage sans avoir à contacter tout le monde.

Une technique de com’ de la part de Facebook ?

En effet, de nombreuses questions se posent. Est-ce dans son propre intérêt que la firme californienne a lancé ce dispositif ? Peut-on penser qu’il s’agisse simplement d’une technique pour fidéliser les utilisateurs du réseau ?
Des critiques massives ou de glorieux remerciements ; que chacun y aille de son avis, mais… quoi qu’il advienne, nous pouvons nous sentir redevables de cette action pour nous et pour nos proches.

Cependant… Pourquoi cette alerte n’a-t-elle pas été activée lors d’autres attentats ? Par exemple, lors des attaques au Mali le 21 mars ou en Turquie le 19 mars ? Une question à laquelle Facebook n’a apporté aucune réponse claire pour le moment.

En chiffres :

Plus de 164.000 tweets auraient été échangés immédiatement après les attaques avec le hashtag #Brussels

De tels évènements appellent aussi la créativité des illustrateurs et autres dessinateurs de presse.

Que la haine ne souille plus ni nos coeurs
ni nos rues.

‪#‎prayforbrussels‬ ‪#‎solidarité‬

AAEAAQAAAAAAAAfdAAAAJDNiNDU0ZTZjLTY4NzItNGQ3YS1iMjNhLTc5Y2VmMjZhMjlkMw

La liberté d’expression est alors utilisée à sa juste valeur… Pour la bonne cause ; vie et se « viralise » par les réseaux que nous utilisons au jour le jour.

Par Antoine Gayral

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .