On’

XV de France : une victoire dans la douleur

Ce samedi après-midi le XV de France jouait son second match dans le tournoi des 6 Nations face à l’Irlande.

Le XV de France a remporté cet après-midi sa seconde victoire dans l’édition 2016 du tournoi des 6 Nations, face à l’Irlande. Pour ce second match de l’ère Novès, les Bleus se sont à nouveau imposés avec beaucoup de difficulté, sur un score de 10 à 9.  Ils n’avaient plus gagné face au XV de Trèfle depuis 2011.

On avait laissé en novembre un XV de France en pleine crise après une Coupe du Monde mitigée, pour ne pas dire mauvaise. Philippe Saint-André avait ensuite laissé sa place de sélectionneur à Guy Novès qui a quitté Toulouse pour la sélection nationale. Ce tournoi des 6 Nations constitue donc un premier test grandeur nature pour cette nouvelle équipe.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour le moment le résultat ne rassure pas. Certes, les Bleus affichent déjà deux victoires au compteur, mais deux victoires qui reposent en grande partie sur la chance et les erreurs de leurs adversaires. Sur le terrain, les problèmes sont toujours plus que présents. Les joueurs français peinent à mettre du rythme, les transmissions de balle se font à l’arrêt et les joueurs ne prennent pas de profondeur. Le jeu est tellement lent que le match qui suit entre le Pays de Galles et l’Ecosse parait être diffusé en accéléré. Heureusement que la défense tient bon et que les récupérations de balle sont un peu plus efficaces qu’il y a quelques mois.

Évidemment il ne fallait pas s’attendre à ce que l’arrivée de Guy Novès transfigure les joueurs. Si le sélectionneur à déjà trouvé les cadres pour la base de son équipe, celle-ci est encore en construction, et ça se voit puisque les joueurs tournent beaucoup. Certains jeunes, sélectionnés pour la première fois en équipe de France ont rapidement pris leurs marques et s’imposent doucement, à l’image d’un Paul Jedrasiak dont la puissance physique impressionne.

À noter aussi la transformation du tout nouveau capitaine Guilhem Guirado qui a su prendre la mesure de son rôle. Ce choix de meneur était loin de faire l’unanimité, mais il faut reconnaître que ce dernier a montré de très bonnes choses et un engagement sans failles ce samedi après-midi.

L’équipe de France devra donc confirmer face au Pays de Galles vendredi prochain à 21h, même si elle occupe pour le moment la première place au classement.

Etienne Meyer-Vacherand

1 commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .