On’

[Équipe de France] Affaire de la sextape : Et maintenant ?

Après l’affaire de la sextape, Benzema et Vabulena risquent de ne plus revêtir le maillot bleu. Que faire, alors ?

Nos footballeurs sont définitivement les meilleurs. Malheureusement, ce n’est encore une fois pas sur le terrain. C’est dans une affaire plutôt rigolote que les joueurs de l’Équipe de France se sont récemment illustrés, démontrant un niveau de ridicule presque aussi élevé que leur niveau technique. Résumons une affaire dont vous avez sans doute déjà trop entendu parler : Mathieu Valbuena, meneur de jeu des Bleus, a fait une sextape. Drôle. Cette sextape s’est retrouvée entre les mauvaises mains. Encore plus drôle. Il a donc été victime de chantage. Moins drôle. Benzema, ami bienveillant, se serait proposé de jouer les intermédiaires entre lui et le maître chanteur. Beaucoup moins drôle. Benzema a immédiatement démenti ces rumeurs, avant d’être littéralement enterré par des écoutes téléphoniques révélées par Europe 1, ainsi que par une interview récente de Mathieu Valbuena, donnée au Monde. Pas drôle du tout. Dernière étape de ce feuilleton qui n’en finira pas, croyez-moi, la Fédération Française de Football a décidé de se porter partie civile dans l’affaire opposant deux de ses têtes d’affiche ; elle aura ainsi accès au dossier, et sera en mesure de trancher sportivement.

Et finalement, c’est l’aspect sportif, nous, qui nous intéresse, pauvres supporteurs désœuvrés. Concrètement, qu’est ce que risque Benzema ? Peut-être un licenciement du Real Madrid, un discrédit éternel et le titre du joueur ayant foutu en l’air sa carrière de la manière la plus idiote de l’histoire de ce noble sport. Valbuena, victime malheureuse, voit son image écornée, et ne sortira sans doute pas indemne de cette histoire. Ce dont on peut être sûr pour les deux joueurs : leur retour en Équipe de France semble être extrêmement compromis. Pour des raisons évidentes en ce qui concerne Benzema. Mathieu Valbuena, de son côté, ne fait déjà pas une très bonne première partie de saison, et pourrait être sacrifié sur l’autel de la logique de groupe, dans la mesure où Didier Deschamps aura sans doute besoin de construire un collectif autour de joueurs sans états d’âme particuliers. Il est donc nécessaire de réfléchir à ce que pourrait être notre animation offensive sans deux des joueurs qui ont contribué à la façonner lors des deux dernières saisons.

L’attaque probable

Le plus probable aujourd’hui, reste une attaque composée de Martial, Giroud et Griezmann. Pour rappel, Martial, c’est le nouveau golden boy du football français, qui fait actuellement les beaux jours de MU. À ce stade, les deux autres n’ont plus besoin d’être présentés.

Pourquoi c’est cool ? Avec Martial et Griezmann, l’Équipe de France possède deux joueurs expérimentés et complémentaires. Les deux joueurs, capables de permutations, chères à Deschamps, peuvent aussi bien dynamiser le jeu sur la largeur que dans la profondeur. De plus, ce sont deux joueurs capables de faire la différence sur un geste, notamment Martial dont la capacité d’élimination en 1vs1 n’est plus à prouver. Ce sont par ailleurs deux joueurs capables de jouer à une touche, de combiner avec Paul Pogba, et de distribuer, ce qui sera intéressant pour des joueurs comme Matuidi, Sissoko, ou les latéraux, qui se nourrissent de la créativité d’autres joueurs. À côté de ces deux joyaux, Giroud est une solution intéressante : son jeu dos au but et en déviation est le parfait complément au milieu de ces deux joueurs vivaces. Capable de décrocher, il faut avouer qu’il pèse sur les défenses et reste une excellente option à la réception des centres, arme privilégiée par les Bleus version Didier Deschamps.

Pourquoi c’est moins cool ? Cette attaque nous ferait compter sur deux joueurs peu expérimentés, et un troisième dont on connaît l’irrégularité et les problèmes de finition. Par ailleurs, il est nécessaire de s’interroger si ces joueurs ont la capacité de ces trois joyeux lurons à maintenir le bloc haut, et à répondre au défi physique imposé par une équipe qui par exemple, nous attendrait bas. À voir.

Les autres options possibles

D’autres options : Kingsley Coman, Alexandre Lacazette, Nabil Fékir, Dimitri Payet, Hatem Ben Arfa, Paul-Georges Ntep. L’équipe de France et Didier Deschamps possèderont sans doute d’autres options d’ici mai. Évidemment, chez Sorb’on, on a nos petits favoris. Il faudra tout d’abord un remplaçant au poste d’avant-centre. Alexandre Lacazette semble tout désigné. En manque d’efficacité au début de saison, on compte sur l’attaquant lyonnais pour montrer de quoi il est capable d’ici l’Euro. Ultra complet, excellent dans la zone de vérité, c’est sans doute la meilleure option derrière Giroud.

En deuxième lieu, il est toujours nécessaire dans le système de Deschamps d’aligner un deuxième joueur capable d’être un deuxième pôle de créativité aux côtés de Paul Pogba. Bien que Martial et Griezmann démontrent d’excellentes qualités, et gagnent sans cesse en volume de jeu, leur capacité à assurer ce rôle n’est pas celle de Valbuena. Et là, notre cœur penche entre Nabil Fékir, actuellement blessé, et Dimitri Payet. Nabil Fékir, attaquant lyonnais, est ce genre de joueurs qui, comme Benzema, peuvent faire la différence sur la prise de balle et casser les lignes adverses. Aussi à l’aise sur le côté que dans l’axe, il possède des qualités similaires aux deux joueurs en pôle, tout comme Payet, qui ajoute à sa palette une vista supérieure à la moyenne. C’est dans l’axe que ces deux joueurs prennent toute leur mesure, et sont aussi d’excellents tireurs de coups de pied arrêtés. Impossible de choisir.

La surprise du chef pourrait bien être Kingsley Coman. Le milieu offensif/attaquant (la distinction est floue dans le football prôné par Guardiola) du Bayern fait un début de saison sur les chapeaux de roue. Celui qui a quitté le PSG il y a deux saisons sans la confiance ni des dirigeants, ni de l’entraîneur, est aujourd’hui un des chouchous d’en des meilleurs coachs de la planète, et fait un début de saison tonitruant dans un club à forte pression. Buteur, passeur, accélérateur de jeu, l’activité du joueur français sur son côté rappelle celle d’un Frank Ribery, et son avenir semble tout tracé.

Quoi qu’il en soit, l’affaire pourrait prendre un autre tournant, et Didier Deschamps pourrait nous surprendre en tranchant entre les deux joueurs impliqués. Le chantier qui attend Deschamps n’en est pas vraiment un, dans la mesure où l’ex de Marseille et de Monaco a déjà fait de nombreux tests lors des derniers matchs de préparation, relativement concluant. Reste à espérer que l’Équipe de France ne soit pas trop ébranlée par cette affaire, tout comme les deux joueurs concernés.

Fabrice Goyi

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .