On’

Top 10 des punchlines du rap français depuis le début de l'année

Sorb’on vous propose une petite sélection des meilleures punchlines du rap français depuis le début de l’année.

Attention, cette chronique peut contenir du langage de type vulgaire

On vous propose une sélection des meilleures punchlines du rap français, choisies dans les morceaux sortis depuis le début de l’année. Certaines d’entre elles peuvent apparaître choquantes ou politiquement incorrectes. Avant de tomber à bras raccourcis sur les artistes, dites-vous bien que ces phrases sont sorties de leur contexte, et que pour comprendre certains de ces artistes il est nécessaire de regarder et lire leurs interviews, de se renseigner sur leur démarche… Pour ça, on vous conseille Rap Genius, qui comporte des explications sur les lyrics. N’oubliez pas qu’il y a quelques mois beaucoup d’entre vous ont manifesté pour la liberté d’expression. Puis comme le dit Jhon Rachid : « Le rap, ça s’écoute avec les oreilles, pas avec la bouche. »

1) Le conseil de santé du docteur Vald :

« Tu fumes que d’la weed, mais c’est pas des légumes »

Vald, Ecailles.

On a eu du mal à choisir parce que comme il le dit lui-même un peu plus tard dans son titre « Vald est au-dessus », des punchlines il en sort beaucoup (trop) par titre.

2) La politiquement incorrecte :

« Mon album leur fait la guerre négro, c’est un djihadisque »

Disiz, Bête de bombe 6.

Pour ceux qui sont déjà en train d’ouvrir de grands yeux horrifiés, dites-vous bien que ce n’est que le début. Évidemment, avec les événements récents on peut comprendre que le mot ne vous fasse pas rire, mais pensez à ce qui est écrit en début de chronique. Détendez-vous, renseignez-vous sur l’artiste, la chanson, écoutez des interviews de Disiz… et tout se passera bien.

3) La punchline du turfu :

« Et à propos d’tes fans ? On vient du futur/Donc ils sont tous visionnaires »

Bigflo et Oli, Nous aussi.

Bigflo et Oli avec un peu d’egotrip dans Nous aussi. On vous en avait parlé, leur album La cours des grands est sorti. Ce sont les petits jeunots du rap français qui montent, et ils ont la tête bien ancrée sur les épaules.

4) L’engagée :

« Chaque fois que je parle j’ai des articles à charge/La liberté ce n’est pas que pour Charb »

« Ce que je suis parle tellement fort qu’on en oubliera ce que je dis »

Médine, Speaker Corner.

Médine, rappeur du Havre dans Speaker Corner. L’artiste engagé est connu pour ses textes qui dérangent, mais qui souvent touchent juste. Volontairement provocateur, Médine fait partie de ces rappeurs qui utilisent leur cervelle et leurs convictions en permanence. Pour appréhender totalement l’individu, on vous conseille vraiment de lire et regarder ses interviews. Ne vous arrêtez pas aux apparences. Accessoirement c’est aussi une machine à punchlines et là aussi le choix a été difficile, c’est pour ça qu’il y en a deux.

5) La pessimiste :

« Avec deux trois billets de banque, les principes foutent le camp/Me demander ce que j’en pense, je risquerais certainement/D’être vulgaire assurément car je ne sais pas dire merde poliment »

Brav, Sous France.

Brav, comparse de Médine, lui aussi signé chez Din Records, a sorti l’album le plus lourd de l’année, pour le moment. Prods soignées, textes à effet marteau-pilon, et une style à des années lumière de la trap qui inonde le rap en ce moment. Lui aussi fait parti de ces rappeurs « conscients », même si être conscient ne devrait pas être une exception. Sous France un titre et un album à écouter d’urgence.

6) La plus sensée :

« Merde les gars on joue pas a saute-mouton avec un zoophile »

LTF, Kyubi.

So’clock, Kyubi de Les Tontons Flingueurs. Paris reste une terre de rap et le collectif LTF, qui commence à se démarquer, nous le rappelle (discrètement). Un projet qui peut encore mûrir, mais comme ils le disent eux-mêmes « C’est neuf tueurs sur un cd d’rap ». 

7) L’indé :

 « Je préfère les concerts à l’arrache/Toujours à base de postillons j’ai vu le public repartir à la nage »

Lucio Bukowski, Anton SerraLes lions sont solitaires.

L’Animalerie c’est le rap de Lyon. Dans ce collectif on ne sait pas trop où donner de la tête tellement il y a de talents. On vous propose donc une punchline tirée du titre Les lions sont solitaires de Lucio Bukowski et Anton Serra. La particularité de ces artistes c’est aussi de travailler en indé depuis le début, avec des textes de très, très bonne qualité. À la prod de l’album, La Plume et la Brise-Glace, on retrouve Oster Lapwass, un nom loin d’être inconnu chez les amateurs de rap français.

8) La punchline du patron :

« J’prends pas ma retraite, j’leur passe le relais, c’est un bâton de dynamite/Kick, charley ; gros tsunamis dans un verre de vodka sec/La rue m’admire depuis l’époque du poste cassette »

LinoWolfgang.

On ne devrait pas tellement avoir  besoin de vous présenter l’auteur de ces lignes, du coup on le laisse se présenter lui-même. « Qui c’est ? C’est L.I.N.O. le L/La douzième lettre, l’alien, le libre penseur/L’alerte, l’unique, le seul, la balle à ailettes « . Lino fait parti de ces rappeurs qui ont la légitimité pour faire de l’ego trip. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, il s’agit d’un des anciens membres d’Ärsenik. On retrouve sa voix râpeuse et son flow coup-de-poing sur l’album Requiem. On vous le recommande chaudement avec des titres dingues comme Wolgang, Suicide commercial, Fautes de français. 

9) Le rayon de soleil du sud :

« Non, non j’fais pas d’rap, j’bosse dans l’humanitaire/On parle à tous qui s’perdent sans même crier à l’aide »

Demi-Portion, Parti de rien.

Demi-Portion est loin d’être la moitié d’un rappeur. Son album Dragon Rash  est une des sensations de l’année. Originaire de Sète, il ne paie pas de mine, avec sa voix aux accents chantants et son gabarit à l’opposé des gros bras comme Kaaris. Il signe en tout cas une série de textes très forts. Un rappeur qui n’a pas volé son succès, et dont le rap parvient à rendre joyeux malgré les sujets sombres qu’il évoque.

10) La figure de style :

« De là-haut, j’vois la mort, faut être prêt si elle approche / La vie, c’est apprécier la vue, après scier la branche »

Nekfeu, Tempête.

Nekfeu nous propose une petite allitération en — s, pour le point langue française de cet article, et à l’oreille elle sonne encore mieux. Le petit génie du rap français ne cesse de se renouveler, avec son premier album solo qui propose des sonorités inédites dans le rap français.

Etienne Meyer-Vacherand

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .