On’

Dheepan, un film de Jacques Audiard

Sorti le 26 août dernier, Dheepan, la Palme d’Or de Jacques Audiard, est une petite merveille.

Sortie le 26 août dernier, la Palme d’Or de Jacques Audiard est une petite merveille.

C’est l’histoire de trois inconnus qui fuient l’horreur du Sri Lanka

Dheepan est un combattant des Tigres tamouls. Après avoir tout perdu au combat, il part pour la France avec une jeune femme, Yalini, et une orpheline, Illayaal, qu’il a rencontré dans un camp de réfugiés. Les trois Sri-Lankais espèrent ainsi commencer une nouvelle vie en se faisant passer pour une famille.

Le changement de situation est grotesque : auparavant guerrier en treillis et Kalachnikov à la main, Dheepan devient l’énergumène qui exaspère les Parisiens, celui qui essaie de vendre des babioles en plastiques aux passants, en portant des oreilles de lapin qui clignotent. Quelques jours de vie en foyer d’accueil passent, et Dheepan trouve un job de gardien d’immeuble dans une cité sensible. Méprisé par les petits trafiquants de la cité, on en vient même à oublier le passé de cet employé à tout faire. Pourtant, les intrigues et les conflits entre bandes organisées finissent par concerner Dheepan et sa « famille ». Et les instincts guerriers resurgissent…

C’est un long-métrage touchant que nous propose Audiard. Les dialogues sont assez rares et laissent place à une image superbe qui nous plonge dans une drôle d’atmosphère, le réalisateur jouant avec les ombres et les lumières comme à son habitude. Enfin, la bande originale composée par Nicolas Jaar est un incontestablement un plaisir auditif.

Dheepan est dans une certaine mesure une petite leçon sur l’immigration, qui nous invite à humaniser davantage ces immigrés qui nous vendent des roses aux terrasses des cafés. C’est aussi une leçon de vie : il est difficile de savoir si cette famille reste unie par nécessité ou par devoir. Nécessité de s’entraider pour survivre, et devoir de soutenir une enfant fraîchement scolarisée. L’attachement entre les personnages est progressif, et le jeu de ces acteurs, amateurs, est particulièrement juste.

Faites vous un petit plaisir avant de reprendre les cours, prenez le temps d’aller voir Dheepan tant qu’il passe encore.

Oscar Marion

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .