On’

Une couverture pour l’hiver !

Un constat amer :

Chaque année en cette période, c’est l’occasion de rappeler qu’un nombre croissant de personnes survit dans la rue, bien que l’été soit en fait bien plus mortel que l’hiver. Début 2012, 141 500 personnes étaient sans domicile en France métropolitaine (Françoise Yaouancq,un couv pour lhiver2 « L’hébergement des sans-domiciles en 2012 », INSEE Première, numéro 1455, juillet 2013), dont 30 000 enfants.

  • L’espérance de vie des personnes sans-abri se situe entre 40 et 50 ans, pour une moyenne nationale supérieure à 82 ans.

  • Toujours selon cette même étude de l’INSEE, environ 48 % d’entre eux ne fréquentent pas les centres d’hébergement, pour cause d’insécurité ou de manque d’hygiène. S’y ajoutent les 14 % ayant été refusés par manque de place.

  • La tendance depuis une dizaine d’années est dramatique : le nombre de personnes sans domicile dans les agglomérations a progressé de 44 % entre 2001 et 2012 et la proportion d’étrangers est passée de 38 % en 2001 à 53 % en 2012.

« Un quart des personnes sans-domicile a un emploi, près de la moitié est au chômage et plus du quart est inactif. »

Deux projets courageux, made in Paris 1

La situation des sans-abri ne laisse personne indifférent, c’est évidemment la preuve d’un échec de société  de taille pour la France, cinquième puissance économique mondiale. Pour peu que nous habitions en ville, nous assistons chaque jour à ce triste spectacle d’hommes, de femmes et d’enfants livrés à eux-mêmes, en ce moment dans le froid.

Pourtant, parmi toutes les réactions que nous pouvons avoir face à cette misère, c’est bien souvent l’inaction qui prime. Nous passons en regardant ailleurs. De l’indifférence ? Non, plutôt de l’impuissance : comment pouvons-nous aider ces pauvres gens dans leur détresse et leur misère ?

Parmi de nombreux projets comme le Collectif Morts de la Rue ou Les Enfants de Don Quichotte, des étudiants de Paris 1 ont lancé fin novembre Une Couverture pour l’Hiver et Sauve ton Quartier.

Les membres d’Une Couverture pour l’Hiver achètent des couvertures militaires grâce aux dons des étudiants de Tolbiac, pour les distribuer aux plus démunis. Ceux de Sauve ton Quartier, quant à eux, organisent des collectes de nourriture et confectionnent des paniers-repas, qu’ils distribueront la veille de Noël.

Il s’agit évidemment là d’actions ponctuelles, sans autre prétention que de venir en aide à quelques sans-abri. Le but n’est pas de s’attaquer aux causes, mais d’en atténuer les effets en donnant du temps, de l’attention et de la chaleur humaine.

Nous saluons ces deux projets courageux et pleins de bonne volonté, qui permettent d’améliorer ne serait-ce qu’un peu les conditions de vie de ces pauvres gens que nous croisons tous les jours.

Facebook – Une couverture pour l’hiver et Twitter – @unecouverture

Facebook – Sauve ton quartier

Oscar Marion

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'