On’

Titiou Lecoq, héroïne des temps modernes

Le livre de Titiou Lecoq, « Sans télé, on ressent davantage le froid », vous dissuadera de regarder celle-ci pour vous y plonger.

 
Titiou Lecoq a fait des études théoriques, relativement utiles sur le plan professionnel, à la Sorbonne. Elle est journaliste, mais elle galère. Elle vient de se faire larguer, elle parle à son chat, et se fait des scénarios délirants dans sa tête. Et elle a écrit 300 pages de carnet de bord sur sa vie.
Là, vous vous demandez bien pourquoi vous iriez lire ça, parce que la vie d’une looseuse, on s’en fiche, quand on a déjà sa loose personnelle, et déjà lu ou vu Bridget Jones.
Et bien en fait, vous avez tort. Voilà pourquoi Titiou Lecoq est géniale, et son livre Sans télé, on ressent davantage le froid,  indispensable, quand on a vingt ans et quelques :
Elle est très, très, très, très drôle. Mais vraiment drôle. Assurément plus drôle que moi, et certainement plus drôle que vous. Pas « cliché mais drôle », pas « bête mais drôle », juste drôle. Elle écrit bien, elle décrit parfaitement des situations absurdes, elle vous fait vivre son voyage chez Leroy Merlin comme une aventure exotique, voire dangereuse. On glousse presque malgré nous, et quasiment à chaque page.
Contrairement à ce qu’elle aimerait vous faire croire, ce n’est pas du tout une looseuse. Elle a écrit pas moins de 108 articles sur Slate, travaillé pour beaucoup de journaux, et écrit aussi bien sur l’épineuse question de la pornographie pour femmes que sur Jean-François Copé (que le premier qui trouve le lien entre ces deux sujets se manifeste). En gros, elle peut tout faire. Et tout ca avec un DEA en sémiologie.
Son livre est en fait adapté d’un blog, qu’elle tient depuis juillet 2008, de manière assez soutenue. En clair, cela veut juste dire que si vous la découvrez, et que son livre vous a plu, vous aurez une source plus ou moins infinie de son hilarante prose ici (www.girlsandgeeks.com)
Elle a une grande passion, et pas des moindres, le web. Ce qui prouve qu’elle est loin d’être ringarde, puisqu’elle a compris très tôt l’intérêt d’un truc complètement indispensable. Elle est d’ailleurs connue pour un fait notable, elle a posté la photo de son placenta sur son blog, en la faisant très naturellement cohabiter avec une réflexion sur le journalisme web et la maternité au XXIe siècle. C’est dire si elle croit à la liberté d’expression sur Internet.
Outre les scènes de grosse rigolade, la réflexion qu’elle propose sur les relations humaines aujourd’hui, les couples, les relations professionnelles, la quête de l’identité montre qu’elle n’est ni premier degré, ni légère. Elle relate sans langue de bois des réflexions qui nous parlent, qui sont piles dans l’air du temps, et qui sont loin d’être superficielles.
Courez-vous plonger dans  Sans télé, on ressent davantage le froid  !
 
(publié aux Editions Fayard)

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .