On’

FASHIONISTAS, A VOS PLUS BELLES PIECES !

Le 25 Février, le défilé printemps-été Etam marquait l’ouverture de la Fashion Week Parisienne. Le show de 25 minutes, nous a ainsi présenté la toute nouvelle collection de la mannequin égérie de la marque, Natalia Vodianova. Entre concert et défilé, décryptage !

Le 25 Février, le défilé printemps-été Etam marquait l’ouverture de la Fashion Week Parisienne. Le show de 25 minutes, nous a ainsi présenté la toute nouvelle collection de la mannequin égérie de la marque, Natalia Vodianova. Entre concert et défilé, décryptage !

 

UN DEFILE TRES 2.0

Pour la collection printemps-été 2014, Etam a vu grand tout en restant connecté ! En effet, la plupart du teasing avait été fait via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram).
Mais d’autant plus, dès 21H, chaque fashionista qui sommeille en nous pouvait assister – depuis son ordinateur au fond de son lit – au défilé en direct via le livestream Etam prévu pour l’occasion.
 

ET QUE CHACUN SE METTE A DANSER !

Tout comme l’année dernière, le défilé Etam s’est entouré de nombreux artistes internationaux pour faire monter la température sur le catwalk et dans le public. Si l’année dernière, les femmes étaient à l’honneur avec la présence de Lily Allen, Rita Ora, Lykke Li, Selah Sue ou encore MIA ; cette année ce sont les chanteuses Azaelia Banks, Eve, les DJ Breakbot et Cassius et le groupe des années 90 Massive Attack qui ont réussi le pari de mettre le feu à la Bourse de Commerce de Paris.
 

A CHACUN SON TABLEAU

De la dentelle pastel mixée à des pièces en jean sur un Baby I’m Yours, de Breakbot accompagné du chanteur Irfane ; un look surfeur nous amenant du soleil dans notre ciel parisien (robes de plages, maillots de bain colorés) sur le titre 212 d’une Azaelia Banks survoltée ; des mariées (sages?) toutes vêtues de dentelles et froufrous immaculés sur 3D du groupe Massive Attack et le côté rock du défilé à travers le noir, les plumetis, la résille et les body asymétriques en cuir, mené par le DJ Kavinsky et son tube Nightcall – issu de la bande son du film Drive.
Mais c’est surtout la toute dernière partie du défilé, qui nous (qui m’) a le plus enchanté. Perles, paillettes, plumes, motifs ethniques, déhanchés et jetés de cheveux sont au rendez vous, tout comme la chanteuse Eve et son titre Who’s that girl.
Pour ainsi dire, une collection complète, sexy, qui nous ressemble, nous femmes assumées et bien dans nos baskets !

Nina Rouffignac

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .